Fan de métal et aussi de son univers, Jules est amené à se mettre au dessin et à la peinture par le biais de cette passion. Après son premier tatouage, il décide de devenir tatoueur. Et c’est tout naturellement qu’il se spécialise dans le bio-mécanique/bio-organic, mais aussi le réalisme et le japonnais. De retour au pays, il ajoute une corde à son arc et nous propose aussi du tatouage polynésien.